quelle isolation

quelle isolation

L’isolation thermique est le secret du confort et de l’économie d’un logement. Plus précisément, une bonne isolation permet d’économiser de l’énergie. Une solution pour faire le bonheur de votre portefeuille, mais surtout de l’environnement. Cependant, il existe deux techniques d’isolation, dont l’isolation extérieure et l’isolation intérieure. Le choix va surtout dépendre le la structure et de l’élément à isoler.

L’isolation thermique par l’extérieur

Il est préférable de choisir l’isolation par l’extérieur si vous êtes en pleine rénovation ou en pleine construction. Elle va permettre de conserver l’espace aménageable à l’intérieur du logement. Ce qui est intéressant pour une future vente immobilière. Sachez alors que vous pouvez isoler les murs et la toiture de l’extérieur, cette technique va en même temps permettre d’isoler les ponts thermiques. Ce sont des zones de déperdition thermique souvent difficiles à isoler de l’intérieur. La technique consiste en fait à recouvrir la maison d’un manteau isolant.

Cependant, vous avez un large choix d’isolant extérieur, il y a :

· les isolants minéraux : la laine de verre et la laine de roche ;

· les isolants synthétiques : des plaques de polystyrène extrudé et polyuréthane ;

· les isolants naturels : la fibre de bois, le liège expansé ou le chanvre pour plus d’écologie ;

Pour l’étanchéité, il existe aussi des produits oléofuges qui protègent contre l’humidité et la moisissure pour les murs et toitures. Dans le cas, où le problème d’humidité persiste, il vaut mieux envisager une isolation par l’intérieur en plus.

L’isolation thermique par l’intérieur

Parfois, l’isolation extérieure n’est pas faisable et il faut alors opter pour une solution interne. Mais, l’isolation thermique intérieure est plus ou moins complexe et cela présente un certain risque. Une fois mis en place, l’isolant est ensuite doublé par un pare-vapeur avant d’être recouvert du revêtement externe.

Quel type d’isolant choisir alors pour une isolation intérieure ? Les isolants intérieurs sont déclinés en :

· rouleau souple : pour l’isolation des murs et des murs inclinés, isolants minces ;

· panneau semi-rigide : pour isoler les murs, cloisons, plafonds et combles. Il y a la laine de roche, la laine de chanvre et de lin, la fibre de bois flexible ;

· panneau rigide : pour les murs, sols et plafonds, il y a le polystyrène expansé et le polyuréthane. Les isolants 2 en 1 sont aussi efficaces : plaque de plâtre d’un côté, isolant de l’autre ;

· flocon ou mousse : La laine de verre à souffler et la ouate de cellulose à épandre pour les combles, les planchers et les endroits difficiles d’accès et pour supprimer les ponts thermiques.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.